Se coucher : un réel apprentissage

Beaucoup de néophytes considèrent que se coucher est un signe de peur et de faiblesse au Poker. En ce sens, pour eux, la preuve du courage consiste à ne pas trembler devant des joueurs plus expérimentés et donc, ne jamais se coucher. Il s'agit ici d'une véritable fausse-vérité. La capacité à se coucher est la véritable démarcation entre les joueurs d'expérience et les vrais débutants. En se focalisant sur cette fausse vérité, les débutants seront perdants sur tous les plans car les joueurs expérimentés profiteront de cette faille pour faire grossir leurs Stacks et ensuite, les joueurs débutants ne gagneront pas le respect des joueurs avancés et au contraire, attiseront la foudre sur eux. Chose dangereuse car il n'y a rien de pire pour un débutant que d'attirer un joueur pro à donner une correction personnelle sur la table.

La plupart du temps, un joueur débutant s'amusera à jouer toutes les mains qui passent. Le style Loose n'est pas une faiblesse en soi puisque même un bon joueur peut faire pareil. Le hic, est que le mauvais joueur reste un joueur médiocre. La raison est simple, le fait de ne pas comprendre l'intérêt et les bienfaits d'un Fold empêche le débutant d'évoluer. N'oublions pas qu'un bon joueur peut folder AK sans hésitations et regrets. La raison en est également simple : le débutant mise ses décisions sur le concept de « chance » et implique ses émotions dans le coup. Les risques de Tilt sont nettement plus élevés et destructeurs. Le bon joueur, à l'inverse, mise sur les calculs des Outs et des côtes pour prendre ses décisions. Chaque option est réfléchie, pensée et ajustée. Pour toutes ces raisons, la capacité se coucher fait la différence entre les bons et les mauvais joueurs.

Outre la différence, la capacité à se coucher traduit également une excellente stratégie pour survivre dans le monde cruel du Poker. L'on ne répétera jamais assez que la perte d'une bataille est préférable à celle de la guerre. Se coucher est également l'occasion d'apprendre à se faire une sélection de mains plus intéressantes à jouer. Comme nous le savons, les mauvais joueurs ont un style Loose excessif, ne pas tomber dans cette catégorisation permet d'éviter les aigles, les lions et les chacaux de la table. De plus, la capacité de se coucher implique également la capacité de jeter des grosses mains Préflop sans se trouver dans l'obligation de continuer au delà du Flop. Pour aiguiser cette capacité, un apprentissage du calcul des Outs et des côtes est nécessaire. Nécessaire car les informations tirées de ces outils aident beaucoup à une prise de décision objective et rationnelle.

Dans l'apprentissage de l'art de se coucher, le seul véritable obstacle reste soi-même. En effet, pour les néophytes, la conception du Fold comme stratégie de victoire peut paraître impossible. Le tempérament combatif prend souvent le dessus et libère un sentiment de frustration naturel. Cependant, céder à cette impatience peut conduire à des pertes incommensurables. Un véritable travail sur soi-même est nécessaire pour maîtriser cette arme inestimable. De plus, l'on ne perd pas ce que l'on ne mise pas.